L’inaction du gouvernement à atténuer la flambée des cours du pétrole se traduit par des mises à pied de Machinistes à l’emploi d’Air Canada

Le mardi 17 juin 2008
À publier immédiatement

Toronto, ON – « Le gouvernement Harper ne fait rien pour contrer la flambée des cours du pétrole et son inaction vient aujourd’hui de coûter l’emploi de 650 membres des Machinistes du côté d’Air Canada », a affirmé en colère le vice-président général canadien de l’AIMTA, Dave Ritchie.

Ritchie réagissait à l’annonce d’Air Canada de son intention d’éliminer 2000 emplois et de réduire sa capacité de vol en raison de la montée en flèche du prix du carburant. « Le premier ministre et son gouvernement restent assis sur leurs lauriers en pleine crise du pétrole et n’ont aucun plan pour venir en aide à l’industrie aérienne. Ce sont nos membres qui en font les frais », d’ajouter Ritchie.

La compagnie a informé le syndicat ce matin que 600 membres de l’AIMTA qui travaillent dans des aéroports d’un bout à l’autre du pays et 50 membres affectés à la manutention des cargaisons seront touchés par les mesures. La compagnie n’a toujours pas annoncé la répartition des mises à pied du 1er novembre 2008 par classe d’emploi.

Au début de juillet, Air Canada rencontrera le président-directeur général du district 140 de l’AIMTA, Jim Coller, afin de discuter de possibles mesures d’atténuation de ces mises à pied.

-30-

Renseignements :
Jim Coller, président-directeur général du district 140 de l’AIMTA
514-336-3031 ou 514-815-0140

Tony Didoshak, président général du district 140 de l’AIMTA
204-987-9252 ou 204951-8140

Bill Trbovich, directeur des communications de l’AIMTA
416-386-1789, poste 6331 ou 416-735-9765

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *